Prix immobiliers en Espagne

Radiographie des prix immobiliers en Espagne

Radiographie des prix immobiliers en Espagne
5 (100%) 2 votes

Une radiographie complète des prix immobiliers en Espagne est réalisée chaque trimestre par la société d’évaluation des biens immobiliers TINSA. Le rapport du 4ème trimestre 2017 montre que le prix moyen des logements en Espagne s’élève à 1.264 €/m2 fin 2017 en hausse de 4,2% par rapport à 2016, mais toujours inférieur de 38% au prix le plus haut enregistré en 2007. La fin de l’année 2017 a surtout été marquée par la baisse des prix à Barcelone de 1,7% entre le troisième et le quatrième trimestre.

Les prix immobiliers sont variables selon les zones. L’Espagne est divisée administrativement en 17 régions, les Communautés Autonomes, elles mêmes divisées en Provinces (la Province d’Alicante par exemple) au nombre total de 50. Elle compte aussi 2 villes autonomes, Ceuta et Melilla en Afrique du Nord.

Espagne Communautés Autonomes et Provinces

Les prix immobiliers estimés par TINSA servent de base aux calculs des emprunts bancaires : ils sont souvent moins élevés que les prix de vente annoncés par les propriétaires et les agences immobilières, et souvent aussi plus proches de la réalité.

Madrid et la Navarre, une hausse des prix à 2 chiffres en 2017 !

La Communauté autonome de Navarre, avec une hausse annuelle de 15,3%, et la Communauté de Madrid, avec 15,1%, sont les régions espagnoles avec la plus forte hausse des prix immobiliers devant la Catalogne (+8,9%) et les îles Baléares (+7,5%).
Seules deux régions affichent des baisses de prix e au cours de la dernière année: Castille-La Manche (-6,1%) et Estrémadure (-2,2%).

La Communauté de Madrid est la région avec le prix moyen le plus élevée (2.082 €/m2), suivie par les îles Baléares (2.023 €/m2), le Pays Basque (1.992 €/m2) et la Catalogne (1.770 €/m2). Castille-La Manche a le prix moyen le moins élevé avec 751 €/m2.

Trois régions sont encore à moins de la moitié de la valeur des prix de 2007 : Castille-La Manche (-54,7%), La Rioja (-53,5%) et Aragon (-50,1%). À l’opposé, les plus petites différences par rapport au pic du cycle sont aux Baléares (-25,9%), en Estrémadure (-31,1%) et en Galice (-32,3%)

TIMSA communautés autonomes évolution prix immobilier 2017 2016

 

La hausse des prix immobiliers  à Barcelone stoppée par l’incertitude politique

L’incertitude politique a pesé sur l’évolution du marché résidentiel dans la ville de Barcelone, où les prix ont baissé de 1,7% entre le troisième et le quatrième trimestre 2017, revenant à 3.129 €/m2. L’ajustement est plus marqué dans les districts barcelonais de Ciutat Vella et des Corts, où les prix ont diminué respectivement de 5,8% et 5,5% d’un trimestre à l’autre.

Au troisième trimestre 2017, les prix était encore en hausse de 20,6% sur un an dans la capitale catalane. Au quatrième trimestre, la hausse annuelle n’est plus que de 14,8%. C’est, malgré tout, la seconde hausse annuelle la plus importante des capitales provinciales, seulement surpassées par Madrid (+17,1%) et devant Palma de Majorque (+13,7%).

Les quartiers de Sants-Möntjuic et de Sant Martí, tous deux situés à Barcelone, sont les zones où le prix du logement a le plus augmenté l’année dernière, 26,5% et 24%, respectivement. Les autres districts avec une croissance significative par rapport à l’année précédente sont le Centro (Madrid), en hausse de 21,1%, et Nou Barris (Barcelone), de 18%.

Le quartier madrilène de Salamanque (4.466 €/m2) est le plus cher au 4ème trimestre devant celui Sarria Sant-Gervasi à Barcelone (4.261 € / m2). Le quartier de l’Eixample à Barcelone (3.849 €/m2) est maintenant surpassé par les quartiers madrilènes de Chamberí et du Centro, où les prix dépassent les 4.000 € / m2, et celui de Chamartín (3.976 €/m2).

La ville de San Sébastien détrône Barcelone au quatrième trimestre comme la capitale provinciale la plus chère d’Espagne, avec 3.231 €/m2. Suivent la capitale catalane (3.129 €/m2) et Madrid (2.601 €/m2). Les prix immobiliers les plus bas sont enregistrés à Castellon (848 €/m2), Avila (907 €/m2) et Ciudad Real (923 €/m2).

 

TINSA prix immobiliers 2017 2017 Barcelone Madrid

Diminution de la durée moyenne de vente… sauf à Barcelone !

La hausse de la demande en logements combinée à une diminution de l’offre de  explique la réduction de la durée moyenne de vente des logements qui est passée de 9,1 mois au troisième trimestre à 8,6 mois au quatrième trimestre.

Parmi les grandes capitales, la ville de Madrid se distingue comme le marché le plus actif avec un délai moyen de vente qui passe de 3,2 à 2,8 mois. A Saragosse (5,3 mois), à Séville (6,1 mois) et à Valence (7,9 mois) aussi, il faut moins de temps que le trimestre précédent pour trouver un acheteur.

Encore une fois à cause de l’incertitude politique, Barcelone est la seule des grandes capitales où le délai de vente augmente, passant de 3,4 mois au troisième trimestre à 4,3 mois au dernier trimestre de l’année.

___________________________________

Avec plus de 20 ans d’expérience dans les procédures d’acquisitions immobilières en Espagne, nous sommes à votre disposition pour vous assister pour toutes les démarches nécessaires depuis la recherche d’un bien jusqu’aux services offerts après l’acquisition, en passant par l’organisation des visites de biens, la vérification légale des biens, l’obtention d’un prêt immobilier, les procédures administratives et la signature des différents documents notariés.

N’hésitez pas à nous contacter !

3 moyens pour le faire :

1. envoyez un mail à espagnimmo@yahoo.com 

2. ou rédigez un message privé sur notre page facebook espagnimmobilier

3. ou remplissez le formulaire ci-dessous

___________________________________

2 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *