achat immobilier en espagne

Les pièges à éviter avant, pendant et après un achat immobilier en Espagne

Les francophones pensent qu’on achète un logement en Espagne de la même manière que dans chacun de leurs pays respectifs. C’est une grosse erreur car les législations, les normes et les procédures d’acquisition lors d’un achat immobilier en Espagne sont très différentes… sans compter les arnaques !

Nous avons écrit il y a un an trois articles relatifs aux pièges à éviter avant, pendant et après un achat immobilier en Espagne. Avec plus de 100.000 vues, ils font partie de nos articles les plus lus. Nous vous présentons aujourd’hui le sommaire de chacun et les liens vers ces articles dont la lecture est INDISPENSABLE si vous envisagez une acquisition en Espagne.

 

Les pièges à éviter avant un achat immobilier en Espagne

Sommaire

  1. Perdre son temps…
  2. Vouloir tout faire tout seul
    • Le rôle minime du notaire en Espagne
    • Le m2 espagnol est plus petit que le m2 francophone !
    • Une autre façon de fonctionner des agences immobilières
    • Des agences immobilières à « double commission » !
    • Un prix spécial « étrangers »
  3. Surestimer sa capacité financière avant l’achat
  4. Ne vous improvisez pas électricien, plombier ou carreleur !
  5. Ne pas penser à la revente… avant l’achat
  6. Visiter trop rapidement
  7. Méconnaître des situations particulières de l’immobilier espagnol
  8. Attendre trop longtemps pour se décider et pour faire une offre
  9. Principale erreur : se passer des services d’un conseiller immobilier francophone

Pour lire l’intégralité de l’article, cliquez ici  : Les pièges à éviter avant un achat immobilier en Espagne

 

Les pièges à éviter pendant un achat immobilier en Espagne

Sommaire

  1. Ne pas contrôler la situation du bien
    • En Espagne, l’acheteur est responsable du contrôle du bien pendant l’achat
    • La « Cédula de habitabilidad »
    • La « Nota simple informativa »
    • Le « Certificado energetico »
    • Reçus de paiement des impôts locaux, charges et factures
    • L’acte de vente précédent
    • Le « Certificado de aptitud » pour les biens de plus de 50 ans
    • L’état physique du bien
    • Et son environnement
    • Okupas : danger !
    • Vérifiez la santé financière du promoteur dans le neuf
  2. Ne pas signer de contrat précis pour le “Paga y señal”
  3. Ne pas avoir de financement avant le contrat de compromis de vente
  4. Sous-estimer la durée d’obtention du NIE
  5. Ne pas avoir de compte-courant en Espagne
  6. Faire l’erreur de prendre un prêt à taux variable
  7. Se laisser imposer une assurance-vie hors de prix pendant l’achat
  8. Se laisser imposer le notaire
  9. Ne pas étudier le contrat de vente et le prêt bancaire
  10. L’erreur de payer 100% du bien à un vendeur résidant à l’étranger
  11. Oublier les clefs lors de l’acte d’achat notarié
  12. Ne pas faire appel à un professionnel pendant l’achat

Pour lire l’intégralité de l’article, cliquez ici  : Les pièges à éviter pendant un achat immobilier en Espagne

 

Les pièges à éviter après un achat immobilier en Espagne

Sommaire

  1. Des travaux incontrôlables qui n’en finissent plus
  2. Souscrire une assurance trop élevée
  3. Ne pas assister aux réunions de copropriétaires
  4. Gérer ses impôts fonciers depuis l’étranger, difficile mais possible
  5. Après l’achat, « oublier » de payer son impôt sur le revenu en Espagne
  6. Et l’impôt sur le Patrimoine ?
  7. « Oublier » les impôts provenant des revenus locatifs espagnols dans son pays d’origine !
  8. Croire qu’il est facile de faire des locations touristiques
  9. La revente peut coûter cher !
  10. Ne pas avoir de liens locaux

Pour lire l’intégralité de l’article, cliquez ici  : Les pièges à éviter après un achat immobilier en Espagne

 

Notre principale recommandation

Pendant tout le processus d’acquisition, faites-vous accompagner par un Conseiller en Immobilier francophone. Il est chargé de visiter et de sélectionner des biens immobiliers qui correspondent à vos désirs, il est responsable de la négociation du prix de la vente, du contrôle administratif, juridique et contractuel, il est aussi facilitateur du financement et, éventuellement gestionnaire des prestations ou des travaux liés au logement, une fois l’achat réalisé. Nous sommes à votre disposition pour réaliser ces prestations qui vous feront économiser du temps et de l’argent, et qui vous éviteront souvent de gros ennuis. N’hésitez pas à nous contacter. Envoyez-nous un mail à espagnimmo@yahoo.com ou compléter le formulaire de bas de page.

.

© acheterenespagne.fr – Mai 2019

La reproduction partielle ou complète de ce document est autorisée avec mention de la source ci-dessous

Les pièges à éviter avant, pendant et après un achat immobilier en Espagne

___________________________________

Acheter en Espagne au meilleur prix

en toute tranquillité et en toute sécurité.

Faites appel à un conseiller immobilier francophone.

Avec plus de 20 ans d’expérience dans les procédures d’acquisitions immobilières en Espagne, nous sommes à votre disposition pour vous assister pour toutes les démarches nécessaires. Depuis la recherche d’un bien jusqu’aux services offerts après l’acquisition. En passant par l’organisation des visites de biens, la vérification légale des biens, l’obtention d’un prêt immobilier, les procédures administratives et la signature des différents documents notariés.

N’hésitez pas à nous contacter !

Envoyez un mail à espagnimmo@yahoo.com 

ou remplissez le formulaire ci-dessous.

___________________________________

3 commentaires

  1. Bien que votre article part d’un bon sentiment il n’en demeure pas moins que si le lecteur suis scrupuleusement aux indications il ne pourra jamais acheter un seul bien dans toute l’Espagne.

    Si vous croyez que c’est un acheteur français qui arrivera en Espagne et qui exigera tout ce que vous avez demandé qu’il exige, vous rêvez!

    les Français, tout comme d’autres investisseurs étrangers, doivent se plier au marché espagnol et les Espagnols dans la majorité, ne sont pas dans une situation d’obligation de vente.

    Essayer d’exiger tous les documents pour une vente essayer également d’exiger de choisir le notaire conseiller aux acheteurs de s’orienter vers une agence immobilière tout ceci sont des erreurs où des mauvais conseils.

    C’est bien de mettre en garde mais par ce modus operandi vous n’arriverez à rien.

    Mais il est vrai, experienceS faiteS, que lorsque vous achetez un bien en Espagne, surtout à un Espagnol, il faut vous méfier car ils sont TOUS sans exception malhonnetes.

    Quant à la problématique de payer entièrement un objet a un propriétaire étranger en Espagne… je ne vois pas où est le problème puisque de toute façon vous n’aurez pas le choix…

    … si vous voulez l’appartement d’un étranger en Espagne vous en payerez la totalité du prix avant de prendre possession des clés et de faire « las escrituras » devant notaires.

    • Bonjour Monsieur

      Merci pour vos remarques

      Il est facile d’obtenir la liste des pièces demandées auprès de tout acheteur, et d’ailleurs la loi le prévoit. Il ne s’agit en aucun cas d’un caprice d’acheteur francophone. Dans toutes les assistances que nous avons réalisées, nous avons obtenu tous ces documents, et ils ont permis quelquefois d’éviter des situations qui auraient été préjudicables pour les acheteurs francophones.

      L’acheteur a le droit de choisir son notaire en Espagne, pourquoi ne pas en profiter ? Le vendeur, si il veut vendre son bien, acceptera bien volontiers.

      Nous conseillons aux acheteurs de faire appel à un conseiller immobilier qui fera toutes les démarches pour lui et pourra contrôler le bien. Le conseiller immobilier assurera la sécurité du bien acheté, et il pourra toujours mieux négocier qu’un étranger arrivant en Espagne.

      Les Espagnols ne sont pas malhonnêtes ! D’expérience, les vendeurs (propriétaires ou agences) les plus malhonnêtes à qui j’ai eu à faire sont des étrangers…

      Quand vous achetez à un vendeur non résident, bien sûr que vous payez 100% du prix, mais pas 100% au vendeur. La loi prévoit que quand le vendeur réside à l’étranger, vous lui payez 97% du bien. Les 3 autres % sont versés aux impôts espagnols à titre d’avance d’impôt sur la plus-value. C’est la loi et tous les vendeurs non-résident y sont soumis,

      Plus d’informations par mail à espagnimmo@yahoo.com

      http://acheterenespagne.fr/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *