articles acheter en Espagne

Le Top 10 de nos articles sur l’immobilier

Nos 10 articles les plus lus sur l’Immobilier en Espagne. Lecture obligatoire si vous voulez acheter ou louer en Espagne :

(cliquez sur les liens pour accéder aux articles)

  1. Le VRAI coût de l’immobilier en Espagne !

  2. 2018, année de consolidation du marché immobilier en Espagne

  3. Quels sont les pièges à éviter lors de l’achat d’un logement en Espagne ? Second épisode : pendant l’achat…

  4. Quels sont les pièges à éviter lors de l’achat d’un logement en Espagne ? Premier épisode : avant l’achat…

  5. Acheter en Espagne : le Guide 2018

  6. Tout ce que vous devez savoir sur les contrats de location en Espagne

  7. Acheter en Espagne méditerranéenne… Oui ! Mais où et à quel prix ?

  8. Nos 7 Conseils Avant d’Acheter un Bien Immobilier en Espagne

  9. La Crise Immobilière en Catalogne est bien là ! Vive Tabarnia !

  10. Nos 7 Conseils Avant d’Acheter un Bien Immobilier en Espagne

Et plus de 100 autres articles à découvrir dans Acheter en Espagne

Le Top 10 de nos articles est mis à jour chaque semaine ici.

___________________________________

Avec plus de 20 ans d’expérience dans les procédures d’acquisitions immobilières en Espagne, nous sommes à votre disposition pour vous assister pour toutes les démarches nécessaires depuis la recherche d’un bien jusqu’aux services offerts après l’acquisition, en passant par l’organisation des visites de biens, la vérification légale des biens, l’obtention d’un prêt immobilier, les procédures administratives et la signature des différents documents notariés.

N’hésitez pas à nous contacter !

3 moyens pour le faire :

1. envoyez un mail à espagnimmo@yahoo.com 

2. ou rédigez un message privé sur notre page facebook espagnimmobilier

3. ou remplissez le formulaire ci-dessous

___________________________________

news de l'immobilier

Les News de l’Immobilier Espagnol en Août 2018

Notre Chiffre du Mois : 23 milliards €

Info des news de l’immobilier : 23 milliards €, c’est la valeur des actifs des 2 premières Socimi.

Chaque mois, nous vous présentons les news de l’immobilier les plus récentes

 

Le succès des Socimi !

Les 2 premières SOCIMI (Société d’Investissement Immobilier Cotée) espagnoles en 2018 sont Merlin Properties (11.8 Mds € d’actifs immobiliers) et Colonial (11,2 Mds €) : elles gèrent 5 fois plus d’actifs en valeur qu’en 2015. Loin derrière on trouve Hispania (2,8 Mds €) et Lar Espana (1,6 Mds €). Les SOCIMI ont été créés en 2013 par le Ministère des Finances sur le modèle des Reit (Real Estate Investment Trust) : exonération d’impôt sur les sociétés, cotisation en Bourse, distribution de 80% des dividendes. Ces sociétés louent leurs biens immobiliers, des bureaux, des centres et des locaux commerciaux, des hôtels, des entrepôts logistiques ou des logements.

 

Deux mois consécutifs de baisse des prix à Barcelone

Selon Idealista, cela fait deux mois de suite que les prix mensuels de l’immobilier résidentiel sont en baisse à Barcelone : -0,3% de juin à juillet après -0,2% de mai à juin… alors que sur ces deux mois, ils augmentaient de 3% à Valence, 2,8% à Madrid ou à Malaga, 2,7% à Alicante ou 1,8% à Séville. Sur une année, le contraste est encore plus important : à peine +2,1% de hausse à Barcelone quand Madrid fait +21,9%, Malaga +19,9%,  et Valence +15,2%. L’incertitude liée à la crise catalane fait que (1) les investisseurs immobiliers étrangers délaissent la capitale catalane au profit des autres grandes villes espagnoles, et (2) des propriétaires étrangers et espagnols décident de vendre leurs biens pour racheter en dehors de la Catalogne. Moins de demandes immobilières à Barcelone et une offre qui augmente génèrent naturellement une baisse des prix dans la capitale catalane. A noter que les prix des loyers à Barcelone enregistrent aussi une baisse annuelle de 3,4% en juin.

 

Louer en août 2018 coûte 8% de plus qu’en 2017

Selon le site immobilier Rentalia, la location touristique sur le littoral espagnol en août coûte en moyenne 31 € par personne et par nuit, soit 8,3% de plus que l’année dernière. Les 6 côtes les plus chères sont celles d’Ibiza (77 €/p/n en hausse de 26% !), de Mallorca (47 €/p/n, +5%), du Guipuscoa (45 €/p/n, +4%), de Barcelone (41 €/p/n, +15%), de Minorque (40 €/p/n, +6%) et Lanzarote (37 €/p/n, +18%). Les 6 côtes les moins chères sont celles de La Corogne (18 €/p/n, +3%) de Lugo (19 €/p/n, 0%), de Murcia (22 €/p/n, +5%), de Pontevedra (22 €/p/n, -3%), de Huelva (22 €/p/n, +3%) et des Asturies (23 €/p/n, -9%). Un couple avec deux enfants paiera presque 2200 € pour une semaine à Ibiza mais seulement 500 € pour La Corogne.

 

Barcelone dans le Top 20 mondial des villes les plus chères avec Airbnb

Bloomberg a classé plus d’une centaine de grandes villes mondiales par coût des locations Airbnb pour une nuit. Barcelone apparaît en 20ème position avec 151 $, pas si loin derrière Miami, première ville de la liste avec 205$. Si on se limite aux villes européennes, Barcelone est en 5ème position derrière Amsterdam (178 $), Edimbourg (166 $), Londres (154 $) et Dublin (152 $).

 

La Mairie de Madrid adopte sa loi sur les logements touristiques

Nous vous en avions parlé dans un article de mai 2018 (« Location Touristique en Espagne : marche arrière toute ! »), la Mairie de Madrid a adopté fin juillet le Plan spécial de régulation des appartements touristiques dans le centre de Madrid (« Plan Especial de Regulación de los pisos turísticos en los barrios centrales de Madrid »). Ce plan divise la ville en 3 zones, en fonction de la saturation en logements touristiques, et interdit les logements touristiques qui n’ont pas une entrée particulière.

 

Réformer dans le luxe peut rapporter 65% de plus !

Selon une étude du réseau immobilier Barnes Spain, réformer un appartement de luxe dans les zones privilégiées de Madrid ou Barcelone peut valoriser le bien de 65%. Ainsi un logement de 200 m2 dans ces zones qui vaudrait 1,2 millions € pourrait se vendre jusqu’à 2 millions € après une réforme. Cela s’explique par une forte demande de logement neuf ou réformé dans le marché de l’immobilier de luxe.

 

La SAREB met sur le marché 4200 logements

La SAREB, la banque qui a récupéré après la crise les actifs immobiliers toxiques du secteur bancaire espagnol, a mis sur le marché 4200 logements d’une ou deux chambres à un prix moyen de 85.000 €. Un quart des logements de ce parc coûtent moins de 60.000 €. Les deux-tiers des logements sont localisés dans la région de Murcie (1199 unités), en Catalogne (677), dans la Communauté Valencienne (639) et en Andalousie (405).

 

8000 entreprises de plus dans l’immobilier

Selon l’Institut de la Statistique espagnol (INE), le nombre d’entreprises du secteur immobilier a augmenté de 8000 unités en 2018, passant à 177.000. C’est 48.000 de plus qu’en 2013, année de retour à la croissance du secteur, et 59.000 de plus depuis 2008, année de la crise immobilière. La grande majorité se dédie à la location immobilière (125.000).

 

Sabadell vend 9,1 milliards € d’actifs immobiliers à Cerberus

Nouvelle opération dans le secteur immobilier en Espagne. Sabadell a conclu un accord avec Cerberus pour la vente de presque tout son actif immobilier, d’une valeur brute de 9,1 milliards d’euros. Il a été évalué à 3,9 milliards d’euros, soit une réduction de 57 sur sa valeur brute. Cerberus poursuit ainsi ses acquisitions immobilières en Espagne après l’acquisition fin 2017 de 80% des activités immobilières de BBVA pour 4 milliards €.

 

L’Espagne dans le Top 5 de l’investissement immobilier en Europe

Avec 6.161 millions d’euros investis au premier semestre 2018, l’Espagne pèse 5% du montant total investi sur le marché immobilier européen et est devenu la cinquième destination la plus attractive, juste derrière le Royaume-Uni, l’Allemagne, la France et les Pays-Bas. Le marché immobilier en Europe est de 120,000 millions d’euros au premier semestre, soit 10% de moins que l’année dernière qui était une année record. Par type d’actifs, c’est l’immobilier de bureau qui a attiré les plus grand investissements en Europe, avec 52,000 millions d’euros (41% du total) suivi par les actifs « alternatifs » (résidences d’étudiantes, résidences pour personnes âgées ou centres de santé) avec 21%, l’immobilier résidentiel (20%), le secteur logistique (11%) et l’hôtellerie (7%).

___________________________________

Vous voulez acheter un appartement ou une villa en Espagne pour y habiter, en faire votre résidence secondaire, ou réaliser un investissement locatif, nous pouvons vous conseiller, contactez-nous :

par mail à espagnimmo@yahoo.com 

ou rédigez un message privé sur notre page facebook espagnimmobilier 

ou encore remplissez le formulaire en bas de page

Nous entrerons en contact avec vous pour vous donner les meilleurs conseils et trouver la villa ou l’appartement qui correspond à vos souhaits.

___________________________________

Toutes les News de l’Immobilier en Espagne depuis Octobre 2016.

Les News de l’immobilier en 2018

Les News Immobilières de Juillet 2018

Les News Immobilières de Juin 2018

Les News Immobilières de Mai 2018

Les News Immobilières d’Avril 2018

Les News Immobilières de Mars 2018

Les News Immobilières de Février 2018

Les News Immobilières de Janvier 2018

Retrouvez ici toutes les News de l’Immobilier de 2016 à 2018.

Empuriabrava Acheter en Espagne Immobilier

Empuriabrava, une Venise francophone

Créée en 1967 sur le littoral nord de la Catalogne, Empuriabrava est, avec 5000 anneaux, la plus grande marina d’Europe. Les étrangers y sont majoritaires sur l’année et pendant la saison touristique. Parmi eux, les plus nombreux sont les francophones, Français, Belges et dans une moindre mesure les Suisses. La station offre chaque année des centaines d’opportunités immobilières à l’achat. Alors pourquoi ne pas acheter à Empuriabrava ?

Empuriabrava, il y a ceux qui aiment, et ceux qui détestent. Impossible de rester totalement insensible devant cette marina géante entièrement dédiée au tourisme et aux touristes !

Empuriabrava, une opportunité d’investissement immobilier à découvrir dans cet article.

Empuriabrava plan acheter en Espagne immobilier

 

50 ans d’évolution

Dans les années soixante, en pleine époque d’euphorie du tourisme, le village de Castelló d’Empúries sur la Costa Brava vivait en marge de ce boom. Situé à 150 km de Barcelone mais seulement à 35 km de la frontière franco-espagnole et à 6 km de la mer, son économie était alors basée sur l’agriculture et l’élevage. Là où s’élèverait plus tard Empuriabrava, on comptait 5 exploitations agricoles et une zone marécageuse.

En 1964, un premier projet, « Plan Partiel d’urbanisme de Empuriabrava – 1ère phase »,  est présenté à la Mairie de Castelló d’Empúries. Il comprend une urbanisation traversée par un réseau de canaux. Il prévoit aussi une piste d’atterrissage pour petit avions et la construction d’un aéroport international. En fait, ce premier plan d’urbanisation donnait plus d’importance aux investissements aéroportuaires qu’à la marina résidentielle.

Empuriabrava aménagement acheter en Espagne immobilier

Les premiers travaux démarrent en 1967. En parallèle, une grande campagne de promotion est réalisée en Allemagne et dans une moindre mesure en France et au Benelux. Cette campagne a un large succès : l’idée plaît, les prix des terrains et des logements étant largement inférieurs à ceux pratiqués dans d’autres marinas ou destinations touristiques en Europe.

En 1975, une seconde phase du plan. En 1980, la Mairie de Castelló d’Empúries récupère l’administration de la Marina.

Empuriabrava Acheter en Espagne Immobilier

 

La plus grande marina d’Europe

Empuriabrava est la plus grande marina d’Europe : avec une surface de 530 hectares, elle dispose de 24 km de canaux navigables sur lesquels sont répartis 5000 anneaux. On y dénombre près de 13.000 logements, du studio de 20 m2 à la villa de luxe de 800 m2.

De la superficie totale de l’urbanisation, 64% correspondent à la zone construite, 13% à la voirie, 10% aux espaces verts et sportifs et 10% aux canaux et au port. La plus grande part de la surface construite est dédiée à des maisons avec jardins, avec son amarre devant chez soi. La marina a aussi une plage de 1,5 km de long.

Empuriabrava vue aérienne acheter en espagne immobilier

Empuriabrava a été conçue sur une zone marécageuse qui aujourd’hui abrite un parc naturel : le Parque Natural de las Marismas del Ampurdán aux limites sud et nord d’Empuriabrava. La richesse écologique du site n’était pas perçue de la même manière dans les années 60, et la façon dont est née la Marina serait impensable aujourd’hui.

Empuriabrava Acheter en Espagne Immobilier

 

Empuriabrava, territoire francophone !

Les 20 premières années, les Allemands sont majoritaires, même devant les Espagnols. Mais à partir des années 1990, ils sont supplantés par les Français, qui forment aujourd’hui le plus grand groupe, suivis par les Espagnols, les Allemands, les Belges, les Néerlandais, les Britanniques et les Suisses. Les premiers propriétaires allemands ou leurs enfants ont vendu leurs maisons, en particulier à des Français ou à des Belges. On peut aujourd’hui parler de « Venise francophone ».

A Empuriabrava, 42 nationalités coexistent. En hiver, il y a environ 6.800 résidents, et ce chiffre monte à plus de 80.000 dans la première quinzaine du mois d’Aout, où le français est de loin la langue la plus parlée !

Empuriabrava acheter en Espagne Immobilier

 

Sports nautiques et… parachutisme

Tous les sports nautiques sont disponibles et facilement accessibles dans la marina et sur la longue plage de 1,5 km : voile, surf, planche à voile, paddle, kitesurf, kayak de mer, jet-ski, ski nautique, plongée sous-marine, etc.

Mais le numéro 1 des activités à Empuriabrava ne se trouve pas en mer mais en l’air : il s’agit de parachutisme. Avec SkydiveEmpuriabrava et son aérodrome privé. Le site accueille l’un des plus importants spots mondial de parachutisme : plus de 125.000 sauts chaque année !

Empuriabrava parachutisme acheter en Espagne Immobilier

 

Un marché immobilier très important

Environ un millier de logements sont en vente sur Empuriabrava, dont 55% d’appartements et 45% de villas. Le prix moyen est de 2700 €/m2 : un peu moins pour les appartements (2300 €/m2) et un peu plus pour les villas (3200 €/m2). Mais si la villa se situe dans le premier tiers littoral, le prix moyen monte à 3500 €/m2.

Il y en a pour tous les goûts et toutes les bourses : on compte une dizaine de villas de luxe à plus de 2 millions € mais aussi des maisons jumelées ou des appartements de 70 m2 à moins de 140.000 €.

Plus la taille augmente, plus la proportion de villas est importante :

  • moins de 60 m2 (35% du marché) : seulement 5% sont des villas
  • entre 60 et 100 m2 (25% du marché) : 37% sont des villas
  • de 100 à 160 m2 (17% du marché) : 81% sont des villas
  • entre 160 et 250 m2 (15% du marché) : 97% sont des villas
  • plus de 250 m2 (8% du marché) : 98% sont des villas

Empuriabrava acheter en Espagne Immobilier

Si vous souhaitez investir à Empuriabrava, adressez-vous à Jérémy Couput. Il est conseiller immobilier francophone SAFTI et connaît la Marina depuis plus de 10 ans. Il saura vous trouver le bien que vous cherchez. Ses coordonnées :

Mail – jeremy.couput@safti-espana.es

Tél – Espagne : (+34) 652 114 587

Tél – France : (+33) 695 433 305

Jeremy vous a sélectionné trois biens de qualité en vente à Empuriabrava (cliquez sur le lien pour avoir accès à l’annonce) :

Jeremy Empuriabrava Acheter en Espagne Immobilier

___________________________________

Avec plus de 20 ans d’expérience dans les procédures d’acquisitions immobilières en Espagne, nous sommes à votre disposition pour vous assister pour toutes les démarches nécessaires : depuis la recherche d’un bien jusqu’aux services offerts après l’acquisition, en passant par l’organisation des visites de biens, la vérification légale des biens, l’obtention d’un prêt immobilier, les procédures administratives et la signature des différents documents notariés.

N’hésitez pas à nous contacter !

3 moyens pour le faire :

1. envoyez un mail à espagnimmo@yahoo.com 

2. ou rédigez un message privé sur notre page facebook espagnimmobilier

3. ou remplissez le formulaire ci-dessous

___________________________________

A vendre Acheter en Espagne plus-value immobilière

L’impôt sur la plus-value immobilière

Comment calculer le montant de l’impôt sur la plus-value immobilière en Espagne ? C’est une question qui nous est souvent posée par les francophones qui veulent vendre leur villa ou leur appartement en Espagne. Le calcul varie si vous êtes résident ou non, si ce logement est votre résidence principale ou non, si vous avez plus ou moins de 65 ans, etc.

Calculez votre plus-value immobilière et l’impôt national qui en découle avec les informations contenues dans cet article

 

La plusvalía estatal, la plus-value immobilière en Espagne

Vous avez acheté un bien immobilier en Espagne, un appartement ou une villa, pour y passer vos vacances, obtenir un rendement locatif ou y habiter. Avec les années, votre bien s’est valorisé et vous souhaitez le revendre. Il vous faudra alors payer l’impôt national sur la plus-value immobilière (« plusvalía estatal », « plusvalía de Hacienda » ou « plusvalía relativa al IRPF »).

En janvier 2018, nous avions déjà écrit un article (Le VRAI coût de l’immobilier en Espagne !) sur cet impôt, le plus important à payer en cas de vente immobilière, surtout si la plus-value est élevée.

Vous êtes nombreux à nous demander de détailler le calcul de cet impôt, conséquence de la vente de tout bien immobilier en Espagne. Jusqu’en 2014, les vendeurs bénéficiaient de coefficients de réactualisation pour des biens anciens, ce qui n’est plus le cas aujourd’hui, à de rares exceptions près.

Quand vous vendez votre logement, le gain patrimonial ou la perte patrimoniale est la différence entre la valeur de cession du logement et la valeur d’acquisition du logement. Le gain patrimonial est ce qu’on appelle la plus-value immobilière nationale. Ce gain est taxé par le Ministère des Finances espagnol, que vous soyez résident ou non résident en Espagne.

 

Calcul de la plus-value immobilière

Gain patrimonial (+) ou Perte patrimoniale (-) = Valeur de cession – Valeur d’acquisition

 Valeur d’acquisition

= Valeur réelle d’achat + Impôts, taxes et frais d’acquisition + Réformes et investissements – Amortissements

  • Valeur réelle d’achat : c’est le montant inscrit dans l’acte notarié (« escritura pública de compraventa ») ou la valeur déclarée dans les actes de succession ou de donation.
  • Impôts, taxes et frais d’acquisition : tous les impôts payés lors de l’acquisition du logement, ITP (« Impuesto de Transmisiones Patrimoniales »), IVA (TVA dans le cas des logements neufs), IAJD (« Impuesto sobre Actos Jurídicos Documentados »), frais d’évaluation du bien (« gastos de tasación inmobiliario »), frais d’inscription au Registre de la Propriété (« inscripción en el Registro de la Propiedad »), impôts de successions, les frais notariés, les frais d’avocat, éventuellement la commission de l’agence immobilière (mais pas les intérêts d’un crédit hypothécaire)
  • Réformes et investissements : tous les frais de réforme, réparation et de conservation du logement (extension, travaux intérieurs importants, isolation, toiture, rénovation de façade, chauffage, climatisation, etc.), et en général tous les investissements réalisés pour l’amélioration de l’habitabilité du logement ou l’accès à l’immeuble (piscine, ascenseur, etc.)
  • Amortissements : si le logement a été loué, il faut soustraire de son évaluation les amortissements qui ont été déduits fiscalement

  Valeur de cession

= Valeur réelle de vente – Impôts, taxes et frais de cession

  • Valeur réelle de vente : c’est le montant inscrit dans l’acte notarié (« escritura pública de compraventa») ou la valeur déclarée dans les actes de succession ou de donation.
  • Impôts, taxes et frais de cession : l’impôt municipal sur la plus-value (« plusvalía municipal » ou « Impuesto sobre el Incremento del Valor de los Terrenos de Naturaleza Urbana »), le certificat d’efficacité énergétique (« certificación de la eficiencia energética »), les frais notariés, la commission de l’agence immobilière, et éventuellement les frais d’annulation de l’hypothèque.

Dans le cas où la valeur de cession est supérieure à la valeur d’acquisition, on parle de gain patrimonial, ou de plus-value immobilière.

Dans le cas où la valeur de cession est inférieure à la valeur d’acquisition, on parle de perte patrimoniale, ou de moins-value immobilière.

 

L’impôt national sur la plus-value immobilière

Évidemment, si vous avez une moins-value immobilière, vous n’aurez pas d’impôt à payer lors de la vente de votre logement. Et vous aurez même un crédit d’impôts sur les 4 années suivantes.

Dans le cas d’une plus-value, les taux et la procédure de recouvrement seront différents selon que vous soyez résident espagnol ou non.

L’impôt sur la plus-value immobilière pour les non-résidents

Votre résidence fiscale est située hors d’Espagne et vous voulez vendre un bien immobilier en Espagne. L’impôt dû aux services fiscaux espagnols sur cette vente correspond à 19% (depuis 2016) de la plus-value immobilière réalisée. Il est déclaré au titre de l’IRNR, l’impôt sur les revenus des non-résidents (« Impuesto sobre la renta de no residentes »).

La procédure de recouvrement de cet impôt est très spéciale : elle n’est pas réalisée par le vendeur, mais par… l’acheteur ! Ce dernier doit retenir 3% du prix de la vente totale et le reverser au Trésor Public le jour de la signature du contrat de vente, de cette façon l’administration s’assure que le vendeur paiera l’IRNR correspondant à la plus-value sur la vente. Le vendeur non résident déduira les 3% retenus lorsqu’il fera sa déclaration d’IRNR dans un délai maximum de 4 mois après la vente et il devra fournir tous les justificatifs nécessaires (présenter les actes d’achat et de vente, les différentes factures de travaux effectués, les factures de commissions d’agences et tout autre document permettant de réduire le calcul de cet impôt). Une fois le calcul de cet impôt réalisé, l’administration remboursera au vendeur la différence en cas de trop perçu ou exigera au vendeur un paiement complémentaire.

L’impôt sur la plus-value immobilière pour les résidents

Vous vivez en Espagne et vous y vendez un bien immobilier.

L’impôt dû aux services fiscaux espagnols sur cette vente est déclaré au titre de l’IRPF, l’impôt sur les revenus des personnes physiques (« Impuesto sobre la Renta de las Personas Físicas »). Les taux applicables sur la plus-value immobilière sont progressifs selon des tranches :

  • 19% pour les premiers 6.000 € de plus-value
  • 21% pour la tranche de plus-value comprise entre 6.000 et 50.000 €
  • 23% pour la part de la plus-value supérieure à 50.000 €

Par exemple, si vous avez une plus-value de 120.000 €, votre impôt sera de 26.480 €

Formule de calcul = 19% x 6000 + 21% x (50000-6000) + 23% x (120000-50000)

 

Les exonérations d’impôt totales ou partielles

Bonne nouvelle, il y a des exonérations relatives à l’impôt national sur les plus-values. Mauvaise nouvelle, elles sont limitées et encadrées :

  • Vous avez plus de 65 ans et vous vendez votre résidence principale occupée pendant au moins 3 ans
  • Vous réinvestissez dans une nouvelle résidence principale en Espagne ou à l’étranger
  • Vous avez acheté entre mai et décembre 2012 (chanceux ou opportunistes)
  • Vous faites une dation en paiement
  • Vous faites une vente à viager de votre résidence secondaire à plus de 65 ans
  • Vous avez acheté avant 1995
  • Vous avez fait une moins-value patrimoniale

Vous avez plus de 65 ans et vous vendez votre résidence principale

Si les vendeurs-propriétaires ont tous plus de 65 ans et si le logement vendu est leur résidence principale depuis au moins 3 ans, il n’y aucun impôt national sur la plus-value à payer.

Dans le cas où l’un des vendeurs-propriétaires a moins de 65 ans, il doit s’acquitter de l’impôt sur sa part. Par exemple, un couple de retraité veut vendre sa résidence principale acquise à part égale, monsieur a 66 ans et madame 62 ans : madame doit s’acquitter de l’impôt sur la moitié de la plus-value réalisée lors de la vente.

Vous réinvestissez dans une nouvelle résidence principale en Espagne ou dans l’UE

Le gain généré par la vente de logements de personnes âgées de moins de 65 ans est exonéré à condition que :

  • le logement vendu soit leur résidence principale pendant 3 années consécutives (2 années pour un non résident)
  • le montant de la vente soit réinvesti dans l’acquisition d’une autre résidence principale dans les deux ans qui suivent. Cette exonération est totale ou partielle en fonction du montant réinvesti : si la somme réinvestie est inférieure à la somme perçue lors de la revente, l’impôt sur la plus-value immobilière restera dû sur la partie restante.
  • la nouvelle résidence principale doit être localisée en Espagne, dans l’Union Européenne, en Islande ou en Norvège.

Vous avez acheté entre mai et décembre 2012

Et oui, vous avez été chanceux ou opportunistes. Afin de relancer le marché immobilier résidentiel qui était au plus bas en 2012, un décret a accordé une exonération de 50% sur la plus-value immobilière des logements acquis entre le 12 mai et le 31 décembre 2012. Cette mesure peut être associée à la mesure précédente de réinvestissement de tout ou partie des gains réalisés lors de la vente dans une nouvelle résidence principale.

Vous faites une dation en paiement

La dation en paiement est un accord qui permet au propriétaire-débiteur de rendre son bien immobilier à la banque en échange du remboursement total de la dette contractée pour l’acquisition de ce logement. En d’autres termes, l’annulation de la dette hypothécaire en échange de la restitution du logement lorsque le débiteur ne peut plus faire face à la dette. Il s’agit d’une alternative qui permet à de nombreuses familles de se libérer de payer quelque chose qu’ils ne possèdent plus.

La plus-value immobilière issue d’une opération de dation en paiement ou d’une exécution hypothécaire est exonérée, à condition que le propriétaire n’ait pas d’autres biens en quantité suffisante.

Vous faites une vente en viager de votre résidence secondaire à plus de 65 ans

Si le logement vendu n’est pas votre résidence principale, vous êtes toujours imposable sur  la plus-value à l’exception d’un seul cas : si vous êtes âgé de plus de 65 ans et si vous le vendez en viager dans la limite de 240.000 €.

Vous avez acheté avant 1995

La vente de logements acquis avant 1995 bénéficie d’abattement sur la plus-value immobilière. Accrochez-vous ! Au prorata de la plus-value en jour de la date d’acquisition jusqu’au 19 janvier 2006, on applique une réduction sur la plus-value de 11,11% pour chaque année d’acquisition (arrondie par excès) jusqu’au 31 décembre 1994, dans la limite d’une valeur de cession de 400.000 €. A partir du 20 janvier 2006, il n’y a aucune réduction qui s’applique sur la plus-value.

Rien ne vaut un bon exemple :

Un contribuable est propriétaire d’une maison acquise le 1er août 1992 et il décide de vendre la maison le 15 décembre 2018. La valeur de cession est de 875.000 € et il réalise une plus-value de 677.000 €.

Nombre de jours entre le 1er août 1992 et le 19 janvier 2006 : 4 920 jours.

Nombre total de jours entre le 1er août 1992 et le 15 décembre 2018: 9 632 jours.

La partie du profit qui a été générée depuis le 1er août 1992 (date d’acquisition) jusqu’au 19 janvier 2006 sera réduite en fonction de la période de permanence de la maison dans le patrimoine du contribuable jusqu’au 31 décembre 1994 :

Plus-value générée jusqu’au 19 janvier 2006 (677 000 × 4 920/9 632) = 345 810 

Nombre d’années du 1er août 1992 au 31 décembre 1994 (valeur arrondie par excès): 3 ans

Coefficient réducteur (11,11% x 3) = 33,33%.

Part proportionnelle de la plus-value donnant droit à réduction [400 000 × 345 810 / 875 000]] = 158 085 €

Réduction (33,33% × 158 084,48) = 52 690 €

Plus-value minorée (677 000 – 52 690) = 624 310 €

Moins-value patrimoniale

Dans le cas d’une perte patrimoniale, c’est-à-dire une moins-value, il n’y a aucun impôt dû et la perte peut être compensée sur les 4 années qui suivent.

 

Quelques astuces légales d’optimisation

Nos conseils d’optimisation si votre plus-value est importante :

– si vous êtes résident en Espagne et membre de l’UE, passez au statut de non résident (déménagez hors d’Espagne), vous ne paierez que 19% sur la part de la plus-value supérieure à 50.000 €

– si vous êtes non résident en Espagne et si vous avez plus de 65 ans, passez au statut de résident en Espagne pendant 2 ans (déménagez en Espagne) puis vendez : vous ne paierez aucun impôt au lieu des 19% sur la plus-value que vous auriez dû payer

 

Outil de calcul de l’impôt sur la plus-value… à venir prochainement

Dans l’un de nos prochains articles, nous vous fournirons un outil de calcul de l’impôt sur la plus-value sous format Excel.

 

Et la plus-value municipale ?

La plus-value municipale (« plusvalia municipal ») fera aussi l’objet d’un article à venir.

___________________________________

Avec plus de 20 ans d’expérience dans les procédures d’acquisitions immobilières en Espagne, nous sommes à votre disposition pour vous assister pour toutes les démarches nécessaires depuis la recherche d’un bien jusqu’aux services offerts après l’acquisition, en passant par l’organisation des visites de biens, la vérification légale des biens, l’obtention d’un prêt immobilier, les procédures administratives et la signature des différents documents notariés.

N’hésitez pas à nous contacter !

3 moyens pour le faire :

1. envoyez un mail à espagnimmo@yahoo.com 

2. ou rédigez un message privé sur notre page facebook espagnimmobilier

3. ou remplissez le formulaire ci-dessous

___________________________________

 

 

Villa en Espagne - Manga del Mar Menor - acheter en Espagne

Une Villa en Espagne de 800 m2 entre deux mers !

Ce mois-ci, « Acheter en Espagne » présente un bien unique et exceptionnel : « La Casa del Mar », une somptueuse Villa en Espagne de 800 m2 les pieds dans l’eau, entièrement meublée, sur un terrain arboré de 2000 m2, localisée sur la Costa Calida dans la presqu’île de la Manga Del Mar Menor… entre 2 mers.

Le Produit du Mois : Une Villa en Espagne à découvrir ci-dessous…

Manga del Mar Menor - acheter en Espagne

La Manga del Mar Menor

La Manga del Mar Menor est le seul lieu en Espagne où vous pouvez vous baigner dans deux mers et où vous pouvez voir le lever du jour et le coucher du soleil sur la mer.

La Manga est une barrière de sable longue de 21 kilomètres qui s’étend du Cabo de Palos à la Punta del Mojon, et qui sépare la Mer Méditerranée d’une mer intérieure appelée, la Mar Menor. La partie la plus large mesure 1,5 kilomètre tandis que les endroits les plus étroits dépassent à peine les 100 mètres. Le long de cette barrière de sable se trouvent plusieurs canaux naturels qui permettent à l’eau de la Mer Méditerranée de se transvider dans la Mar Menor, et vice versa.

Manga del Mar Menor - acheter en Espagne

La Manga del Mar Menor ou «La Barrière de sable de la mer mineure » est aujourd’hui une station balnéaire et une réserve marine. On compte dans ses environs cinq îles bordées par des eaux peu profondes et protégées.

Les plages de sable et les eaux tranquilles de La Manga del Mar Menor se prêtent merveilleusement à la pratique de la voile, de la planche à voile, du ski nautique et de tous les sports nautiques. Son avantage est d’offrir deux types de mer : d’un côté la Mar Menor, une mer calme sans vague, où vous avez pied sur 200 mètres, et de l’autre la Mer Méditerranée avec des vagues, mais là encore, vous avez pied loin.

La Manga se situe à 20 minutes de Carthagène, 1 h de Murcie, 1h30 d’Alicante et 2h d’Almeria. L’aéroport de San Javier accueille 1,2 millions de passagers par an. Le nouvel aéroport international de Corvera (40 mn de La Manga) entrera en service en janvier 2019.

Manga del Mar Menor - acheter en Espagne

« La Casa del Mar », LA villa en Espagne

« La Casa del Mar » se trouve à l’extrémité nord de la presqu’île sur la Playa Chica, du côté de la Mar Menor à un endroit où la barrière de sable a une largeur d’environ 150 mètres. La villa a une superficie de 800 m² et est entourée d’un parc arboré de 2000 m².

Map Manga del Mar Menor Acheter en Espagne

La villa dispose de :

  • 6 Chambres avec Salle de Bains
  • 1 Chambre pour le personnel
  • 1 Cuisine
  • 2 Salons avec Cheminée
  • 1 Salle à Manger
  • 1 Office avec Chambre Froide
  • 1 Salle des Fêtes de 100 m²
  • 1 Garage pour plusieurs voitures

La villa est entièrement climatisée et équipée, et elle est vendue meublée.

… Un PARADIS pour les amoureux de la Mer.

Pour plus d’informations sur ce bien exceptionnel, n’hésitez pas à nous contacter !

3 moyens pour le faire :

  1. envoyez un mail à espagnimmo@yahoo.com
  2. ou rédigez un message privé sur notre page facebook espagnimmobilier
  3. ou remplissez le formulaire ci-dessous

Manga del Mar Menor - acheter en Espagne

Manga del Mar Menor - acheter en Espagne

Manga del Mar Menor - acheter en Espagne

Manga del Mar Menor - acheter en Espagne

Manga del Mar Menor - acheter en Espagne

Manga del Mar Menor - acheter en Espagne

___________________________________

Avec plus de 20 ans d’expérience dans les procédures d’acquisitions immobilières en Espagne, nous sommes à votre disposition pour vous assister pour toutes les démarches nécessaires depuis la recherche d’un bien jusqu’aux services offerts après l’acquisition, en passant par l’organisation des visites de biens, la vérification légale des biens, l’obtention d’un prêt immobilier, les procédures administratives et la signature des différents documents notariés.

N’hésitez pas à nous contacter !

3 moyens pour le faire :

1. envoyez un mail à espagnimmo@yahoo.com 

2. ou rédigez un message privé sur notre page facebook espagnimmobilier

3. ou remplissez le formulaire ci-dessous

___________________________________