Les News en Décembre 2020 achat immobilier en Espagne

Les News de l’Immobilier en Octobre 2020

Le Covid a tué Airbnb !

Les News en Octobre 2020

Chaque mois, nous vous présentons les news de l’immobilier les plus récentes.

Éditorial : Le Covid a tué Airbnb et les bonnes affaires sont là !

Comme nous l’avons écrit plusieurs fois ici dès le mois de mars, le grand perdant du confinement et des mesures post-Covid est le secteur touristique. Et à l’intérieur de ce secteur, les réservations de locations touristiques AirBnb & Cie se sont effondrées ! Et ce, en grande partie, à cause de la désaffection de la clientèle étrangère. Conséquences : les 400.000 lits touristiques offerts en location touristique en Espagne ont fondu comme neige au soleil. Il en reste aujourd’hui moins de la moitié …

Mais que sont devenus les appartements touristiques qui ont disparu ? C’est simple ils ont été rejoindre en grande partie le parc locatif traditionnel (locations de 5 ans), plus rarement les locations temporaires (« alquiler de temporada » de 1 à 12 mois) ou ils ont été simplement mis en vente. Dans tous les cas, les propriétaires recherchent de nouvelles sources de revenus, souvent pris à la gorge par des crédits hypothécaires qui tombent chaque mois. D’autres qui ont attendu six mois maintenant et qui ne voient rien venir de positif les rejoindront.

Et finalement l’impact est positif pour les résidents espagnols et pour les investisseurs. Tout d’abord, la croissance de l’offre locative traditionnelle (à Madrid et Barcelone, il y a deux fois plus de location qu’avant le Covid) a induit une baisse généralisée des prix des loyers qui peut aller jusqu’à 10% dans les grandes villes. Même raisonnement pour les logements à la vente, la hausse de l’offre surtout dans les centres-villes a provoqué une baisse des prix en particulier dans les quartiers les plus touristiques des grandes villes, c’est-à-dire souvent les centres-villes. Donc si vous êtes investisseurs, c’est le moment d’acheter et … de négocier !

Les prix dans l’immobilier de luxe barcelonais baisseront de 20 à 30% !

Les nuages s’accumulent sur l’immobilier de luxe barcelonais. Il était déjà mal en point avec les volontés d’indépendance d’une partie de la population catalane et la « mauvaise image » générée par les manifestions d’octobre 2019. Il vient maintenant affronter le cataclysme du Covid et, son corollaire, l’absence de clientèle étrangère, qui était majoritaire parmi les acheteurs dans le haut de gamme immobilier barcelonais. Selon l’agence immobilière de luxe Barnes, les prix se négocient déjà à la baisse, de 10 et 15%. Et les prix de présentation pourraient baisser au total de 20 à 30% ! Pour Emanuel Virgoulay, son Directeur, dans l’immobilier de luxe, « les acheteurs de résidence principale n’achèteront pas au-dessus du prix du marché, alors que les investisseurs attendent des prix « d’aubaine » qui ne sont pas encore arrivés. »

Pour Tinsa, les prix ont baissé de plus de 4% sur le littoral depuis le Covid

Selon la société de tasacion Tinsa, les prix de vente ont baissé de plus de 4% sur le littoral entre mars et août. Baisse de 4,6% sur la côte méditerranéenne, et de 4,3% aux Baléares et aux Canaries. C’est presque deux fois et demi plus que la baisse moyenne enregistrée en Espagne. Néanmoins d’une année à l’autre, les prix continuent à la hausse, de + 5% par exemple aux Baléares et aux Canaries d’août 2019 à août 2020.

L’offre locative résidentielle a au moins doublé dans les grandes villes

En trois mois, d’avril à juillet, l’offre locative résidentielle a été multipliée par 2,5 dans toutes les grandes villes espagnoles : Madrid, Barcelone, Valence, Malaga et Séville. Et, depuis, elle reste à ce niveau élevé. La raison est analysée dans notre éditorial ci-dessus : l’arrivée massive sur le marché de dizaines de milliers de logements touristiques que les propriétaires n’arrivaient plus à louer. La conséquence directe est la baisse des prix des loyers : de 4% à Madrid, de 9% à Barcelone et à Valence, de 3% à Malaga et de 7% à Séville. Par contre les loyers des zones péri-urbaines de Madrid et Barcelone sont restés stables.

Contrôle des loyers en Catalogne

C’est le sujet qui fâche en septembre 2020 en Catalogne : le contrôle des loyers imposé par la Generalitat (la région) depuis le 22 septembre dans les 60 communes de plus de 20.000 habitants. La région a calculé un prix maximum par zone que les propriétaires ne pourront pas dépasser. La loi ne s’applique pas aux propriétaires qui gagnent moins de 2000 euros par mois, aux locataires qui gagnent plus de 3000 euros par mois, aux logements loués comme résidences secondaires, aux logements sociaux, aux contrats avant 1995 et aux logements neufs pour les cinq premières années. De plus pour les renouvellements ou les nouveaux contrats de location, le prix ne pourra pas dépasser celui du contrat précédent. L’amende prévu en cas d’infraction varie de 9.000 à 90.000 euros, de quoi faire réfléchir ! Et, en cas d’infraction, le propriétaire devra rendre au locataire les quantités excédentaires payées … Cette mesure a été dénoncée devant le Tribunal Constitutionnel par les professionnels de l’immobilier catalans.

Les villes européennes se rebellent contre Airbnb

Franchement, ça ne sent pas bon pour Airbnb & cie. Après la chute des transactions due au Covid, voici les grandes capitales européennes qui forment un front uni contre les plateformes de location touristique. Les municipalités de Paris, Berlin, Londres, Vienne, Barcelone, Amsterdam, Bruxelles, Athènes, Milan, etc. considèrent que ces plateformes ont un impact néfaste sur leur marché immobilier et demandent une mise à jour de la réglementation européenne sur le sujet. Celle-ci ayant été établie avant le boom du secteur. Néanmoins, les villes européennes reconnaissent l’impact économique très important de ce secteur.

Okupas : les nouvelles règles du Ministère de l’Intérieur

Les squatteurs en Espagne s’appellent les okupas. Et ils bénéficiaient d’une législation laxiste sur le sujet et même d’appuis institutionnels au plus haut niveau comme à la Mairie de Barcelone. Le Ministère de l’Intérieur a supprimé le délai légal de 48 heures qui était accordé avant que la police puisse intervenir. En outre, il est établi qu’il existe un délit d’effraction tant pour les occupations des résidences principales comme des résidences secondaires et dans les deux cas, il est possible d’expulser immédiatement l’intrus sans qu’il soit nécessaire de demander des mesures judiciaires, et la police pourra procéder à l’identification des squatters et, éventuellement, à leur arrestation.

Prix stables en septembre

Selon le portail Idealista, les prix de vente (proposés) sont restés stables en septembre 2020 à +0,4% par rapport à août. Ils sont au même niveau qu’en juillet 2019. Par communauté autonome, on enregistre une hausse en Catalogne (+1,2% sur un mois), dans la Communauté Valencienne (+1,6% mais Valence stable à +0,1%) et en Andalousie (+0,9% mais Séville -0,6%). Et une légère baisse aux Baléares (-0,4%) et des prix stables dans la Communauté de Madrid (-0,1%). Dans la réalité, les prix se négocient entre -5 et -10% par rapport aux prix proposés.

Des hôtels transforment une partie de leur capacité hôtelière en bureaux ou coworking.

Devant la chute de leur fréquentation et grâce au développement du télétravail, de plus en plus d’hôtels transforment une partie de leur capacité d’hébergement en bureaux ou en espaces de coworking. Ils peuvent ainsi offrir des espaces professionnels pour quelques heures ou une journée. Le tout dans un environnement très favorable : wifi, salles de réunion, services de bar et de restauration, espaces de détente. Les entreprises qui hésitent à investir dans de nouveaux bureaux avec le Covid pourraient trouver là une flexibilité qui leur permettrait de fonctionner à la demande et à moindre coût.

Bulle immobilière dans les principales capitales européennes sauf à … Madrid !

La banque d’investissement UBS a analysé le marché immobilier de 25 métropoles. La banque alerte sur les risques de bulle immobilière, renforcés par la pandémie, dans les métropoles européennes. Avec une exception notable : Madrid. La zone euro s’avère être la région qui présente les marchés immobiliers les plus tendus. Munich et Francfort arrivent en tête de classement du risque immobilier. Paris et Amsterdam les suivent de près et glissent en zone à risque de bulle aux côtés des deux villes allemandes. De même, Zurich, Toronto et Hong Kong affichent des déséquilibres importants. Madrid connaît un niveau de prix assez bas par rapport aux autres villes figurant dans la liste. En fait, UBS considère que l’immobilier madrilène est estimé à sa ‘juste valeur’. Les 7 villes à risque selon UBS : 1. Munich, 2. Francfort, 3. Toronto, 4. Hong Kong, 5. Paris, 6. Amsterdam, 7. Zurich.

Confidentiel et Express des News en Octobre 2020

News en Octobre 2020 en Europe et dans le monde

  • En septembre, la demande de logements est en forte baisse à Paris, et les prix baissent de 0,5%. Même tendance dans 6 grandes villes françaises Montpellier, Bordeaux, Nice, Lille, Toulouse et Lyon !
  • Le maire de Londres demande un gel des loyers pour éviter les expulsions massives.
  • En Europe, beaucoup d’achats de logements résidentiels sont précipités par peur d’un nouveau confinement.
  • Les reventes de logements anciens aux Etats-Unis ont atteint en août leur plus haut niveau depuis décembre 2006 : 6 millions de logements existants ont changé de propriétaire.
  • Mais, toujours aux USA, les demandes de prêts hypothécaires sont en recul de 4,8% en septembre et les mises en chantier de logements en août sont en baisse de 5,1%.
  • Au troisième trimestre 2020, le nombre d’appartements vendus à Manhattan est en chute de 46% par rapport au même trimestre de 2019 !
  • Google enregistre une augmentation de 668% au Brésil pour la recherche « maisons à louer » !
  • Le marché de l’immobilier de bureaux a chuté de 30% à 45% en Europe selon les pays.
  • Google et Facebook élaborent un plan de retour dans leurs bureaux en juillet 2021.

News en Octobre 2020 en Espagne

  • Le quartier de La Esquerra de l’Eixample à Barcelone a été classé comme le quartier le plus « cool » au monde par la revue Time Out !
  • L’indice du registre des activités immobilières (IRAI) a enregistré au second trimestre de l’année une baisse de 12,6 % par rapport aux trois mois précédents et de 10,7 % par rapport à la même période en 2019, la plus forte baisse depuis 2011.
  • Selon l’INE (l’institut statistique espagnol), les ventes de logements ont chuté de 32% en juillet à 32.650 opérations. C’est le chiffre le plus bas depuis juillet 2014.
  • Avec le Covid, 40% des espagnols veulent changer de logement. Mais seulement 20% peuvent le faire !
  • Les sociétés de tasacion ont reçu comme consigne, en période post-confinement, de diminuer leurs estimations de 6 à 13% !
  • Les terrasses vertes (« green roof ») ont de plus en plus la cote en Espagne.
  • L’activité du secteur de la réhabilitation devrait baisser de 22% en 2020 pour cause du Covid.
  • En Espagne en 2019, on a construit 90 % de logements sociaux de moins qu’en 2008 !
  • La Rambla de Catalunya à Barcelone enregistre en août une baisse de 61% de son affluence par rapport à 2019.
  • Le prix du m2 de terrain urbain a chuté de 15% au second trimestre.
  • Nuveen et Kronos vont investir un milliard de dollars pour lancer le plus grand promoteur locatif d’Espagne.
  • La chaîne hôtelière Riu ferme temporairement huit hôtels aux îles Canaries en raison de la crise du covid-19.
  • L’Espagne devrait construire 100 maisons de retraite par an pour générer 400 000 places jusqu’en 2050. Ceci afin de satisfaire aux critères de l’OMS : une capacité d’accueil correspondant à 5% des plus de 65 ans.
  • A fin septembre, le montant total des investissements immobiliers en Espagne est en baisse de 18% à 4.000 millions d’euros.
  • Les banques espagnoles fermeront 4.000 agences d’ici la fin 2021.
  • Les entrepreneurs madrilènes demandent une réduction temporaire de la TVA pour relancer la consommation et le tourisme.
  • Les prévisions de la Banque d’Espagne indiquent une baisse de 12,6 % du PIB en 2020 et une reprise pouvant atteindre 7,3 % en 2021.

Les News de l’Immobilier en Octobre 2020

___________________________________

Acheter en Espagne au meilleur prix

en toute tranquillité et en toute sécurité.

Faites appel à un conseiller immobilier francophone.

Avec plus de 20 ans d’expérience dans les procédures d’acquisitions immobilières en Espagne, nous sommes à votre disposition pour vous assister pour toutes les démarches nécessaires. Depuis la recherche d’un bien jusqu’aux services offerts après l’acquisition. En passant par l’organisation des visites de biens, la vérification légale des biens, l’obtention d’un prêt immobilier, les procédures administratives et la signature des différents documents notariés.

N’hésitez pas à nous contacter !

Envoyez un mail à espagnimmo@yahoo.com 

ou remplissez le formulaire en bas de page.

___________________________________

Les News de l’Immobilier en Octobre 2020

Toutes les News de l’Immobilier en Espagne en 2019 et 2020

Septembre 2020

Août 2020

Juillet 2020

Juin 2020

Mai 2020

Avril 2020

Mars 2020

Février 2020

Janvier 2020

Décembre 2019

Novembre 2019

Octobre 2019

Septembre 2019

Août 2019

Juillet 2019

Juin 2019

Mai 2019

Avril 2019

Mars 2019

Février 2019

Janvier 2019

Retrouvez ici toutes les News de l’Immobilier en Espagne de 2016 à 2020.

Les News en Octobre 2020

La reproduction partielle ou complète de ce document est autorisée avec mention de la source ci-dessous

© acheterenespagne.fr– 2020 – Les News de l’Immobilier en Octobre 2020

Les News en Octobre 2020

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *